MUSES ET GRISETTES, LES DAMES DE MONTPELLIER

Le musée Fabre organise en partenariat avec l’Université Paul-Valéry et l’École supérieure d’ArtFx, en mars 2018 à l’Hôtel de Cabrières Sabatier d’Espeyran une exposition innovante, consacrée aux femmes de Montpellier, entre histoire et mémoire.

Alors que les femmes sont encore le plus souvent « les oubliées de l’Histoire », le projet vise à mettre en exposition une recherche récente sur l'histoire des femmes de Montpellier (Histoire de Montpellier et Montpellier, cité des belles dames, Privat, 2016) dans le cadre d'un projet pédagogique mutualisant les compétences de différentes filières de l'Université et de l'école ArtFx, en collaboration avec les professionnels du Musée Fabre.

Le visiteur rencontrera des dames de la noblesse du 17e siècle habituées des salons précieux, à l’image de Madame de Castries que Mme de Sévigné elle-même appréciait pour son élégance et son esprit. Au fil d’un parcours qui traverse les siècles, il verra diverses représentations de la femme jusqu’à entrer dans la genèse de « L’Homme qui aimait les femmes » de François Truffaut, réalisé précisément à Montpellier en 1976.

Mais surtout le visiteur redécouvrira une figure féminine mythique de Montpellier : la grisette ; à mi-chemin entre la fille du peuple et la demoiselle de la bonne société, sa renommée illustre à la fois l’histoire économique de la ville, l’élégance des Montpelliéraines et les origines légendaires de la cité surnommée le « mont des jeunes filles ». C’est un véritable projet collaboratif, sollicitant de façon inédite la participation d’étudiantes et d’étudiants de divers cursus littéraires : modernité sous la houlette des professionnels de l’université et du musée, futurs historiens, comédiens, cinéastes, vidéastes, et amoureux des langues régionales ont uni leur énergie, pour nous faire voir et entendre la modernité de l’histoire.