Accueil publics en exil

publics en exil

Accueil d'étudiants et de chercheurs en exil à l'Université Paul-Valéry Montpellier 3

Etudiants en exil

L’UNIVERSITÉ PAUL-VALERY S'ENGAGE DANS L'ACCOMPAGNEMENT A LA REPRISE D'UN CURSUS UNIVERSITAIRE DES ÉTUDIANTS EN EXIL

L’UPVM3 est impliquée de longue date dans l’accueil personnalisé des étudiants réfugiés, notamment au sein de son Institut universitaire d’enseignement du Français langue étrangère (IEFE). Passant d’une dizaine d’étudiants, titulaires d’un diplôme d’études secondaires et ayant un projet universitaire inscrits en septembre 2015, à près d’une soixantaine d’étudiants en 2018-2019, l’IEFE contribue à leur insertion universitaire en France.

Depuis la rentrée 2019-20, les formations « DU passerelle - Étudiants en exil » sont inscrites au registre des formations éligibles aux aides sociales. Ainsi, les étudiants qui y sont inscrits peuvent avoir accès aux bourses sur critères sociaux, au logement étudiant du réseau CROUS, aux aides spécifiques ainsi qu’à la restauration collective, dispositifs dont ils étaient exclus jusqu’alors.

L’UPVM, membre actif du réseau MEnS, a largement contribué à l’élaboration du « DU passerelle - Étudiants en exil » qui offre une formation en Français langue étrangère et un accompagnement spécifique aux étudiants réfugiés souhaitant reprendre un cursus universitaire en France.

Les étudiants en exil inscrits à l'IEFE valident ainsi un Diplôme Universitaire d’Études Françaises (DUEF) de niveau A1 à C2 du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). Dans ce cursus, une attention particulière est également portée aux connaissances et compétences interculturelles avec des séminaires complémentaires animés par des enseignants-chercheurs de différents champs disciplinaires : histoire, géographie, psychologie, arts, etc.

 

Institutions contribuant financièrement à la mise en oeuvre de ce dispositif d'accueil:

                                           

 

Chercheurs en Exil

L'UPVM accueille depuis 2017 des chercheurs en exil dans le cadre du programme PAUSE.

Lancé officiellement en janvier 2017, à l’occasion de la signature d’une convention entre le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Collège de France et la Chancellerie des universités de Paris, le Programme national d’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE) réunit les grandes institutions de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche (CPU, CDEFI, CNRS, INSERM, INRA, INRIA, CNOUS) ainsi que le ministère de l’Intérieur et celui de l’Europe et des Affaires étrangères.

Au terme d’un processus d’évaluation, le programme soutient, par des financements incitatifs, les établissements français d’enseignement supérieur et les organismes de recherche qui s'engagent à recruter des scientifiques en danger et à les accompagner dans leur insertion professionnelle et personnelle. Au-delà du devoir éthique face à des situations individuelles souvent dramatiques, la solidarité avec les scientifiques étrangers en situation d’urgence constitue une ressource de savoirs d’un intérêt majeur pour le monde académique et la recherche scientifique et, au-delà, la société dans son ensemble.

Plus d'info sur le Programme PAUSE

programme PAUSE UPVM