Mention Mondes Anciens

La mention Mondes Anciens (Responsable Marc Gabolde) comporte trois parcours :

- Archéologie de la Méditerranée antique (AMA) Resonsable : Rosa Plana

- Histoire de la Méditerranée antique (HMA) Responsable : Christophe Chandezon

Egyptologie : Responsable : Bernard Mathieu

 

Parcours Archéologie de la Méditerranée antique


Cette formation est consacrée à l’archéologie de la Méditerranée antique, de la fin de l’âge du Fer au haut Moyen-Âge. Les cours s’articulent autour des axes de recherche du laboratoire CNRS auquel s’adosse le master Archéologie : les mondes classiques, grec et romain, et leurs interactions avec les civilisations de la Méditerranée ; la ville et son territoire ; productions, échanges et circuits commerciaux ; la Gaule antique ; archéologie spatiale et environnementale.

Le master propose des enseignements théoriques dispensés tant par des titulaires de l’université que des chercheurs du CNRS, des conservateurs du Ministère de la Culture, des archéologues de l’INRAP ou d’entreprises privées. Les cours permettent de s’initier puis d’approfondir les différentes spécialités de l’archéologie (culture matérielle, architecture, épigraphie grecque et latine, numismatique, sculpture, etc.) tout en acquérant une solide culture générale, informée des découvertes récentes et des problématiques en cours. Des stages de fouilles et de prospections, différents ateliers pratiques (DAO, PAO, SIG, base de données, relevé architectural, etc.) complètent cette formation. L’étudiant pourra choisir entre différents cours et composer ainsi un parcours personnalisé adapté à son projet professionnel.

Ce master de recherche ouvre au doctorat (Archéologie de la Méditerranée Antique) et aux métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche, au métier d’archéologue (INRAP, collectivités territoriales, entreprises privées), aux concours de la conservation et du patrimoine.

Maquette : Mondes_anciens_parcours_AMA (format Excel - 15.5 ko)

Pourquoi le master « Mondes anciens (Archéologie, Égyptologie, Histoire) » ?
Entretien avec Chr. Chandezon : Interview_Chandezon_Master_Mondes_Anciens (format PDF - 336.3 ko)

 

Parcours Histoire de la Méditerranée antique

Cette formation est issue d’un parcours de la précédente mention Histoire-Histoire de l’art. Elle aborde essentiellement la Grèce ancienne, de l’époque mycénienne jusqu’à l’époque impériale, et le monde romain, de sa naissance à l’Antiquité tardive, avec un accent particulier mis sur la Gaule méridionale depuis la conquête romaine.

Le master recherche est plus que le prolongement complément de la formation au métier d’historien acquise en licence : les enseignements en master visent d’abord à maîtriser les réflexes du chercheur face aux documents qu’ils doivent exploiter. Il cherche aussi à montrer que l’Antiquité ne se comprend réellement qu’à condition d’intégrer toutes sortes de sources, et pas seulement des sources écrites. C’est aussi par les contacts qu’ils n’ont cessé d’avoir avec les autres cultures que la Grèce et Rome sont pleinement intelligibles. Tout cela passe par l’acquisition de techniques documentaires (en iconographie, en numismatique, en épigraphie, en papyrologie…), des langues anciennes (égyptien, grec et latin), des méthodes de collecte des connaissances et documents (bibliographie, ressources électroniques…) et des techniques d’écriture et de diffusion de la connaissance scientifique.

Maquette : mondes_anciens_parcours_HMA.xlsx (format Excel - 15.5 ko)

Pourquoi le master « Mondes anciens (Archéologie, Égyptologie, Histoire) » ?
Entretien avec Chr. Chandezon : interview_chandezon_master_mondes_anciens.pdf (format PDF - 336.3 ko)

 

Parcours Egyptologie


Cette formation d’égyptologie est constituée de deux volets : travail sur la documentation et travail sur le terrain. Le travail sur la documentation exige le plus souvent une connaissance de tous les états de langue et d’écriture de l’Égypte ancienne. L’étude de la documentation historique, religieuse et littéraire, dans le cadre des différents séminaires de master, permet d’approfondir ce travail sur la langue, la maîtrise de celle-ci étant la condition absolument nécessaire pour celui qui entame une carrière d’égyptologue. Cette maîtrise de l’épigraphie égyptienne se combine avec la formation aux techniques de l’archéologie de terrain.

Le master recherche est la première étape d’un parcours professionnel de chercheur dont les débouchés sont ceux traditionnellement offerts après l’obtention du Doctorat (CNRS, Université, IRD). Les compétences acquises à l’issue du Master 2, permettent de préparer les concours ouverts par le Ministère de la Culture, le CNRS, l’Université ou les collectivités territoriales.

L’étudiant, en complétant sa formation, peut postuler à des emplois de céramologue et de restaurateur.

Maquette : Mondes_anciens_parcours_EDHR (format Excel - 15.6 ko)
Pourquoi le master « Mondes anciens (Archéologie, Égyptologie, Histoire) » ?
Entretien avec Chr. Chandezon : Interview_Chandezon_Master_Mondes_Anciens (format PDF - 336.3 ko)